Psychosociaux

 

Accueil 
Formations 
Supervisions 
Ateliers 
Intervenants 
Psychosociaux 
Calendrier 
Liens 
Contact 
Références 

Calendrier des formations

Les risques psychosociaux dans l'entreprise

En effet, nous intervenons aussi auprès des entreprises et notamment pour la mise en place de formation à la prévention des risques psychosociaux et dans la gestion du stress en milieu professionnel. Nous aidons les chefs d'entreprise pour l'étude et la mise en place des dossiers de financement auprès des organismes comme l'ANACT.

Qu'est ce que c'est ?

 

Pourquoi parle-t-on de risque et de trouble ? Catherine Brun, de l'ARACT Aquitaine, définit les risques et les troubles comme suit :

    * Le trouble peut être caractérisé par l’apparition chez une ou plusieurs personnes de signes plus ou moins perceptibles qui, faute d’attention, peuvent progressivement s’aggraver jusqu’à devenir pathologiques.

    * Le risque est considéré au sens de probabilité qu’un trouble se manifeste.

Parmi les différents risques existants au travail, les risques psychosociaux ont la particularité de s'intéresser à deux éléments:

    * L'impact psychologique sur le salarié

    * L'impact relationnel entre les salariés et au travail

Quels types de pathologies recouvrent les risques et troubles psychosociaux ?  

On considère qu’il y a troubles lorsqu’un ou plusieurs déséquilibres sont constatés chez les salariés qui se traduisent par les manifestations suivantes :

    * stress,

    * mal-être,

    * inquiétude

Ces manifestations peuvent se développer sous des formes aggravées :

    * angoisse,

    * souffrance,

    * épuisement au travail (burn-out),

    * dépression, ...

et peuvent donner lieu à différents types de comportements :

    * agressivité,

    * comportements violents,

    * comportement d’addiction (alcool, prise de médicaments, ...)

Agir sur les risques psychosociaux en entreprise

Il y a plusieurs manières d'agir face à ce type de risque.

    * Les outils d'analyse psychosociologique prennent en compte les deux grands axes des risques psychosociaux (psychologique et relationnel). Elle va permettre de travailler à la fois sur l'individu (le salarié) et l'ensemble des salariés (le groupe) voire sur l'organisation de travail de l'entreprise.

    * Les outils d’analyse ergonomique du travail doivent permettre de prendre en compte le travail réel et le travail perçu. Le travail réel est l’activité que développent véritablement les personnes en situation, au regard du travail qui leur est prescrit. Le travail perçu, bien que son caractère soit subjectif, doit être aussi appréhendé car il renseigne sur les représentations individuelles et collectives. L’appréciation de la réalisation de leur travail ainsi que les difficultés que vivent les personnes et leur encadrement intermédiaire dans leur travail sont des éléments tout aussi importants du processus. Dans la mesure où cette approche repère des phénomènes collectifs, elle permet de dépasser la simple représentation d’une personne et de trouver des déterminants qui concernent un collectif.

L'analyse ergonomique propose de se concentrer sur 3 axes:

    * L'analyse de l'activité

A partir d’entretiens, d’observations des situations de travail et d’une immersion dans les interactions entre les salariés et leur environnement, les intervenant et les ergonomes vont pouvoir mettre au jour les facteurs de risques

    * les facteurs professionnels

        * le système de prescription du travail,

        * l’organisation du travail,

        * la gestion des ressources humaines,

        * le management,

        * le mode de relation de travail et l’environnement)

    * les caractéristiques des salariés

        * âge,

        * genre,

        * ancienneté,

        * formation,

        * compétences

Alors que l'analyse psychosociale propose de se concentrer sur 2 grands éléments:

    * Le salarié

        * Les différents types de mal-être exprimés

        * La perception en interne des causes de ce mal-être

        * Les comportements agit symptômes de risques psychosociaux (absences répétés, crises, changement de rendement....)

    * L'ensemble des salariés et l'organisation interne de l'entreprise:

        * Le relationnel entre les salariés (tensions, pressions, conflits voir agressivité)

        * La motivation globale des salariés

        * L'impact du type de fonctionnement organisationnel interne sur le bien-être des salariés.

Ainsi, les risques psychosociaux peuvent générer plusieurs types de conséquences:

    * Les conséquences sur l'entreprise

        * Fonctionnement: baisse de productivité, succession d'erreur sur le tâches....

        * Ressources Humaines: crescendo du taux d'absentéisme, blocage du turn-over...

    * Les conséquences sur les salariés

        * Santé: arrêt maladie

        * Sécurité: accident du travail, erreur professionnelle

    * Les difficultés dans le travail

        * Les difficultés à faire face,

        * Les difficultés à trouver des marges de manoeuvre,

        * Le travail perçu

Agir pour combattre les Risques Psychosociaux

Plusieurs points d'action peuvent permettre d'agir et de prévenir le stress et les autres risques psychosociaux. L'intervention pluridisciplinaire peut ainsi agir sur :

    * Les parcours et perspectives professionnels,

    * Les Dispositifs de reconnaissance au travail,

    * Le Processus de recrutement et d’intégration,

    * La Définition des compétences et formation,

    * Les Modes de régulation des relations de travail,

    * Le Système de prescription du travail (quantité/qualité/relation client),

    * la Définition des rôles et des responsabilités dans l’organisation du travail,

    * Moyens et environnement de travail,

    * Gestion des âges, …

Les partenaires sociaux français ont conclu en juillet 2008 un accord sur le stress au travail.

Par ailleurs, des négociations sont en cours entre les partenaires sociaux français pour transposer en droit français l'accord européen sur le harcèlement et la violence au travail.

D'après l'ANACT : Repères pour la négociation d'un accord

Risques psychosociaux : repères pour la négociation d'un accord (15/03/10) Le plan d’urgence gouvernemental sur la prévention des risques psychosociaux (RPS) a incité les entreprises de plus de 1000 salariés à négocier un accord sur le stress, en application de l’accord national interprofessionnel de juillet 2008.

Dans ce cadre, une trentaine d'entreprises ont bénéficié depuis le mois de novembre d'un appui du réseau Anact, sur la construction de leur accord. Fort de cette expérience, le réseau Anact propose quelques points de repère pour bien conduire sa négociation.

N'hésitez pas à nous contacter pour savoir comment mettre en place cet accord

Renseignements : Bernard Salmon

Copyright (c) 2010 Bernard Salmon Tous droits réservés.
cenafors@free.fr